Chargement en cours.... Le chargement dépend de votre vitesse de connexion.

Le boom du vin bio en France

Vin bio Chateau Pontet Canet

Deuxième producteur mondial derrière l’Espagne et devant l’Italie, la France a vu son vignoble converti à l’agriculture biologique presque tripler entre 2007 et 2012, atteignant 64 800 hectares, soit plus de 8% du vignoble français. La France et l’Europe produisent respectivement 22% et plus de 80% du vin bio à l’échelle mondiale. Plus qu’une mode, il s’agit d’une tendance de fond de la viticulture française, bien que certaines régions présentent des conditions climatiques plus favorables à cette démarche comme le Languedoc et la Provence, moins exposées à la pluie, l’humidité et donc aux problèmes de pourriture.

Qu’est ce qu’un vin dit “bio” ?

Un vigneron bio n’utilise pas de pesticides de synthèse, d’engrais chimiques, d’OGM et doit assurer au maximum la fertilité et la biodiversité de ses sols. Entré en vigueur en 1991 au niveau européen, le label bio se limitait à réglementer le vignoble, en assurant que les raisins étaient issus de l’agriculture biologique. Depuis 2012, le label inclut des règles de vinification (opérations dans le chai), notamment en imposant un dosage limité de dioxyde de soufre, inférieur de 25% par rapport aux vins conventionnels.

Convertir un domaine au bio dure 3 ans, entre la prise de décision, la phase transitoire (vin étiqueté “en conversion vers l’AB”) et la certification. Au-delà de l’investissement en temps, cette conversion demande des investissements de départ tant matériels que financiers que seuls les producteurs les plus motivés réalisent.

Quelle différence avec un vin biodynamique ?

La biodynamie est une étape après le bio, et pour se convertir, tout producteur doit déjà avoir son vignoble converti au bio. La biodynamie reprend les écrits de Rudolf Steiner, philosophe autrichien du 19e siècle, et cultive la vigne selon les astres (cycles lunaires). De plus, les vignes en biodynamie sont cultivées pour renforcer la plante et non simplement la traiter avec des produits naturels, afin qu’elle résiste aux maladies. Ceci s’effectue notamment par des préparations dites ‘dynamiques’ à base de camomille, d’ortie ou de silice.  Autre différence avec le bio, le cahier des charges n’est pas décidé au niveau européen mais par des organismes indépendants (Demeter et Biodyvin sont les plus importants en France).

Les chiffres clés du marché des vins bio en France

Régions les plus productrices de vin bio en france

Au cours de ces 10 dernières années, la filière a beaucoup évolué.

– 3 principales régions françaises: Languedoc-Roussillon, Provence et Aquitaine

– 40% des vins bio français sont exportés.

– Plus importants pays consommateurs : Allemagne, Pays-Bas, Royaume-Uni et Scandinavie.

– CA de 503 millions d’euros en 2013, en progression de 102% depuis 2007.

– La vente directe (au domaine) : 1er canal de distribution avec 38% des ventes

– Les magasins spécialisés représentent 25 % des ventes, les grandes surfaces 20%, et les cavistes 17%.

– 94% des grandes surfaces proposent des vins bio

– Près de 50% des restaurateurs proposent au moins un vin bio à la carte

– 33% des consommateurs achètent du vin bio ponctuellement ou régulièrement.

– Les femmes sont plus enclines à acheter un vin bio (44%) que les hommes (42%). La motivation principale de ces consommateurs de vin bio est l’origine du produit, juste devant le respect de l’environnement.

– 4500 hectares certifiés en biodynamie en 2013 (source Demeter)

– 432domaines en conversion ou certifiés biodynamiques en 2013 (sources : Biodyvin et Demeter)

Pour ses animations ou créations de cave, et sans que cela soit une règle systématique, Wine Hemispheres propose entre 60-80% de références de vins bio ou biodynamiques des différentes régions françaises et mondiales.

Zoom sur Bordeaux et le bio

En Aquitaine, les vins bio ont le vent en poupe avec plus de 700 producteurs convertis. La région se classe 3e en France produisant le plus de vins bio sur près de 10 000 hectares de vignes. Le département de la Gironde est le leader incontesté et concentre à lui seul 75% des surfaces viticoles, loin devant la Dordogne et le Lot-et-Garonne.

  1. Pingback: Le boom du vin bio en France - Wine Hemispheres...

Laisser un commentaire