Chargement en cours.... Le chargement dépend de votre vitesse de connexion.

Que retenir des Bordeaux Primeurs 2015 ?

Les Bordeaux Primeurs 2015 ont révélé un millésime 2015 de grande qualité bien qu’un peu en-dessous des exceptionnels 2005 et 2010.

Selon les appellations, les châteaux ont bénéficié de conditionMillésime 2015s météorologiques différentes, avec une qualité variable d’une appellation à l’autre (notamment St. Estèphe a connu des pluies beaucoup plus fortes que Margaux). Dans l’ensemble, le printemps a été magnifique permettant un bourgeonnement rapide de la vigne. Les très faibles pluies entre avril et juillet ont assoiffé le sol suivi d’un mois d’août chaotique apportant de fortes averses irrégulières, et plus particulièrement au nord du Médoc, où les vins sont plus dilués qu’au sud. S’en est suivi une belle arrière-saison, avec un temps sec et ensoleillé, idéal pour le bon déroulement des vendanges.

En conclusion, de nombreux domaines de la rive gauche ont produit de très bons vins grâce à une sélection soignée et un cabernet sauvignon qui demande beaucoup de chaleur et de soleil, face à une rive droite où l’excès d’ensoleillement des vignes a parfois entrainé une surmaturité du Merlot avec une teneur élevée en alcool, ce cépage préférant les sols humides et frais.

Wine Hemispheres vous livre les tendances de la rive gauche à la rive droite.

Rive gauche : 

La floraison et la véraison se sont déroulées dans des conditions idéales en juin et juillet. La relative sécheresse aura permis le développement de petites baies de raisin concentrées et à la peau épaisse (parfait pour la complexité aromatique et les tanins). Les pluies d’août ont apporté à la vigne l’humidité nécessaire, ce qui a donné des vins très murs et équilibrés.

Margaux (sud du Médoc)

 L’appellation Margaux a brillé pendant ces Bordeaux Primeurs 2015 avec un niveau de qualité élevé et Château Margauxrelativement homogène. Les vins de Margaux font l’objet d’un assemblage majoritairement à base de Cabernet Sauvignon et de Merlots, présentant des maturités phénoliques abouties. Les vins dégustés présentent des degrés d’alcool entre 13° et 14°, accessibles et souples avec des tanins mûrs. De très bonnes surprises au global, avec de plus des rendements historiquement abondants.

Coups de cœur :

Château Margaux et son 2e vin Pavillon Rouge, Château Rauzan-Ségla et Château Palmer font partie des meilleurs vins dégustés toutes appellations confondues.

Pauillac (centre du Médoc)

Cette appellation contient la plus forte disparité de qualité avec d’un côté des vins serrés, austères et peu expressifs et de l’autre, des vins aux tanins souples et une expression aromatique plus exubérante.

Coups de cœur :

Château Grand-Puy Lacoste, Château Lafite Rothschild, Château Pontet Canet, Château Lynch Moussas et Château Clerc Milon.

Saint-Estèphe (nord du Médoc)

La forte pluviométrie a pénalisé l’appellation Saint-Estèphe durant ces Bordeaux Primeurs 2015. Située au nord du médoc, elle est souvent vendangée plus tard, et lutte davantage pour obtenir la maturité du cabernet sauvignon (cépage à maturité tardive) afin qu’il livre tous ses arômes. La pluie n’a donc rien arrangé.

Coups de cœur :

A Château Montrose, comme à Château Cos d’Estournel, les vins sont précis, pleins de fraîcheur, parfois tendus, avec une trame tannique élégante et un degré d’alcool en dessous de 13,5°.

Pessac-Léognan

Les vins rouges de Pessac-Léognan sont homogènes, alliant douceur et équilibre, notamment grâce aux pluies d’août qui ont sauvé la récolte.

Coups de cœur en rouge :

Château Smith Haut Lafitte tient le haut du pavé sur ce millésime suivi de Château Haut-Bailly, Château Haut-Brion et du Domaine Cheval Blanc.

Rive droite : 

Grâce à une faible pluviométrie de fin août à courant septembre, les Merlots et Cabernets Francs sont arrivés à pleine maturité à la vendange pour des vins au bouquet intense, largement acclamés par certains critiques!

PomerolChâteau Petrus 2015

C’est probablement dans cette appellation que le plaisir de déguster a été le plus unanime tant la qualité des vins était élevée et homogène. La pluie du mois d’août a
été ici salvatrice, débloquant la vigne (suite à un excès de chaleur) et permettant au vin d’obtenir finesse et intensité, caractéristiques des grands Pomerol. Les vins sont accessibles dès à présent, avec un degré d’alcool maitrisé compris entre 13°-13.5°, et pourront bénéficier d’une très grande garde.

Coups de cœur :

Petrus, Château Hosanna, Château Gazin, Château La Conseillante, Vieux Château Certan, Château Lafleur-Pétrus.

Saint-Emilion Grand Cru Classé

Bien qu’avec une qualité globalement impressionnante, une certaine hétérogénéité s’est tout de même fait sentir au sein de l’appellation avec parfois d’excellentes surprises et quelques déceptions (degré d’alcool élevé, surmaturité des raisins, extraction trop forte des tanins).

Coups de coeur :

Château Ausone, Château Canon, Château Bélair-Monange, Château Beau-Séjour Bécot, Château La Graffelière, Château Pavie-Macquin

Sauternes 

Dans l’ensemble, une belle fraîcheur et acidité pour les Sauternes 2015.

Coups de coeur :

Château d’Yquem, Château Guiraud, Château de Malle, Château Doisy-Vedrines, Château Rabaud Promis, Château Climens

Laisser un commentaire